Diop-Iseg devant la chambre d’accusation mardi prochain

Inculpé en mars dernier par le magistrat instructeur, Mamadou Diop, le Président directeur général du Groupe Iseg peine à recouvrer la liberté.

Selon Les Échos qui vend la mèche dans sa parution du jour, après plusieurs tentatives avortées, il a déposé une nouvelle requête de liberté provisoire qui sera évoquée mardi prochain devant la Chambre d’accusation.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici